Rinse France

“Home Listening”, la playlist de Carin Kelly

“Home Listening”, la playlist de Carin Kelly

Cette semaine c’est notre résidente mensuelle Carin Kelly, DJ parisienne qui s’en occupe. Retrouvez toutes ses précédentes émissions ici !

Oklou, Jessy Lanza, Tirzah, Clara La San, Zuli, Bokeh Versions… Entre r’n’b du futur, dancehall digital, pop aux accents trance et cantique funéraire, découvrez cette playlist introspective de Carin Kelly.

Oklou – Friendless (sega bodega piano version)

Bon alors pour moi le “réconfort” ça passe clairement par quelque chose de familier donc c’est sans équivoque que je mettrais une track de Lou, d’autant plus avec sa voix. Mention spéciale pour cette version jouée au piano par sega bodega qui transcende le morceau d’origine. C’est un des premiers morceaux auquel je pense à écouter en boucle quand j’ai un gros moment de stress donc pour moi là c’est du 100% apaisement.

Ultraviolet – Primeval

Deuxième sortie du label parisien High Digital. assez différent de ce que je connaissais d’Ultraviolet mais pas moins intéressant ! C’est rond, chaud et assez envoûtant, merci HD.

Jessy Lanza – You And Me

Alors un classique depuis très longtemps dans ma playlist perso. Je le connais par coeur et je pense simplement que c’est pour ça que je le mettrais dans ma playlist réconfort. Encore une fois, Jessy Lanza est une artiste dont le travail est vraiment inspirant pour moi. Les prods sont toujours bien composées et intelligentes sans trop se prendre au sérieux. j’ai mis un lien vers une vidéo Youtube, je pense pas que ce soit le clip officiel mais c’est un montage de American Bluff de David O. Russell avec Christian Bale et Amy Adams donc du coup ça donne une idée film si vous ne l’avez pas vu :).

Roger Robinson – Forward

Premier morceau de la compilation Mutual Aid 2020 du Label Anglais Bokeh Versions. j’ai adoré ce various qui reflète bien, selon moi, la vision particulière qu’a Bristol de la culture du sound system. Je ne dirais pas mieux que les mots du label lui-même : “From sci-fi digi to dancehall sampling shoegaze chuggers, B-movie horror drill, industrial spoken word, euphoric steppas, surf-indebted metallic roots, acid goths remixing gqom. This is all we’ve ever been about.

Triad God – So Pay La

Grosse découverte de l’an dernier avec son album Triad produit avec Palmistry. Ce qui en ressort est presque indescriptible mais je dirais qu’il y a une puissance qui émane d’ambiances assez différentes tout au long de l’album, à la fois angélique, intimiste, toujours avec un fort aspect visuel. Tout ça avec un vocal parlé/chanté en anglais-cantonais. “Total” je dirais.

Grimes & i_o – Violence

J’étais totalement passée à côté de la sortie du dernier album de Grimes (Miss Anthropocene) que j’ai donc écouté ces derniers jours. Ce titre est sans doute le hit de l’album mais il n’en a pas moins retenu mon attention. Je suis toujours assez enthousiaste quant au travail de Grimes donc je me suis dit allez go et en vrai, j’ai bien besoin de me l’écouter 4 ou 5 fois en boucle pour m’en remettre. Je suis hyper fan de ces synthés aux accents trance sans retenue, de son chant de sirène et du ton pop assumé qui reboostent bien, et on en a bien besoin en ce moment. Pour moi un sans faute et un très beau clip au passage réalisé par Grimes elle même.

Tirzah – Malfunction

Je continue dans mon délire introspection avec un morceau de Tirzah, (encore) une artiste anglaise toujours accompagnée de son binôme Mica Levi. La beauté du travail de Tirzah réside selon moi dans la simplicité son dispositif et de cette spontanéité dans les vocaux qu’elle laisse toujours plus ou moins bruts. On dirait un poème.

Clara La San – Don’t Ask

Alors là pareil obsession je l’ai écouté une vingtaine de fois (je crois que c’est le leitmotiv de cette playlist). Je trouve ce morceau vraiment efficace, j’adore le petit vibrato sur le “relax with you” du refrain, mêlé aux accords qui fonctionnent bien et qui te donnent l’impression d’être dans le clip. Elle me prend par les sentiments et je dirai encore un sans faute pour Clara.

ZULI & Broshuda – Vector Cloak

6e track d’une compilation de 33 morceaux sortie sur Haunter Records en octobre. Je suis assez enthousiaste de découvrir une facette un peu différente du travail ZULI qui est d’habitude ancré dans quelque chose de plus urbain. J’aime bien la stabilité à laquelle on arrive vers la fin du morceau. Ça me fait penser un peu à une musique de régénération qu’on ne saurait situer entre le passé ou le futur. Encore une fois c’est très imagé mais c’est un plus important dans ma sélection quotidienne.

John Tavener – Funeral Canticle

Je crois qu’il n’y a rien qui ne m’émeut plus que d’écouter des choeurs ou quelque ensemble vocal que ce soit en a capella. Tavener a été sans doute l’un des plus grands compositeurs néo-classiques. J’ai pas été chercher très deep mais, c’est beau, c’est simple et j’espère que l’effet cathartique fonctionnera aussi chez vous. J’en fait donc un indispensable pour se recentrer sur ce qui est essentiel.

Tweet us at @rinsefrance