Rinse France

La playlist de Roni

La playlist de Roni

Cette semaine c’est Roni, excellente DJ spécialisée dans la Techno, Bass, Jungle & Breaks et résidente sur Rinse France, qui nous a préparé sa playlist à l’occasion de la soirée Rinse France à La Rotonde le samedi 3 Aout !

Peter Van Hoesen – Cygnus Atratus
Ce morceau complètement trippant de par sa boucle et ses millions d’effets interstellaires est sorti en début d’année sur le label Lavibe de Brice Coudert, membre fondateur de Concrete et Dehors Brut. C’est simple c’est une grosse bombe qui peut te rendre fou. J’ose à peine imaginer ce que ca peut faire sur un dancefloor..
Bon et un titre bonus sorti sur le même label pour trouver l’amour « Miserable Jammer » d’Emma Dj… La grande classe qui peut te faire marcher sur les étoiles. A ce qu’il parait il sort un nouveau album le 1er Aout. C’est l’heure d’aller se balader sur Bandcamp

Achterbahn D’Amour – Dehaveland
Ça c’est un disque que j’ai acheté à Berlin. J’ai été séduite par le nom, et en recherchant je me suis rendue compte que c’etait Edit Piafra et Iron Curtis qui se cachaient derriere cet alias. Une bonne ambiance bien raw, bien dark. J’adore ouvrir un set avec ce genre de morceau. Pour moi c’est comme si on appuyait sur le bouton Reset de soi-même. On plonge bien deep, ça calme et te place dans un état d’esprit neutre pour accueillir la suite.

Francois X – Slower Than Ever
DEMENT3D XXX. La première sortie du sous-label de Francois X s’appelle Murky Dreams. Slower Than Ever c’est le genre de morceau que tu peux écouter en boucle pour faire monter l’envie. Y a quelque chose d’enivrant, de sexy tout dans la finesse.

NSDOS – Dilution
C’est pour moi l’un des artistes les plus fascinant, créatif et complet de sa génération. Il explore une vision très interessante du mouvement et de la spontanéité de l’instant. Là ou beaucoup d’êtres humains (comme moi par exemple) peuvent être figés par la peur de rater, et de l’inconnu, lui à travers son art qui regroupe la musique, la danse, les arts martiaux, le hacking et le visuel est en perpétuelle recherche de l’inattendu, “l’unexpected”. J’aime sa simplicité de faire sans avoir besoin de rien. Les résultats sont toujours tellement inspirants. J’ai choisi ce morceau (bien que je les aime tous) car il illustre parfaitement l’ampleur de sa vision: des images magnifiques de l’Alaska, de ses expérimentations qui integrent la danse. Un bon moyen de tripper sur les mouvements et de se sentir connecté à la nature.

Dawl – Bring It Back
C’est la cinquième sortie du Label Shadow Play de Pura et Le Loup. J’aime beaucoup leurs sorties que je suis avec rigueur, mais les boucles acid et les breaks de ce morceau sont je trouve particulièrement enivrantes. J’adore aussi car il y a un bon kick qui peut te donner sur un dancefloor l’envie de t’abandonner.

Reptant – Ectoplastic
C’est un des alias de Lou Karsh à travers lequel il produit des sons très Acid. C’est sorti en début d’année sur la label Quebecois Planet Euphorique. C’est la folie. J’adore le coté break-beat mélangé aux textures sur fond d’Acid. Je me vois dans une foret en train de suivre un lézard portant des lunettes de soleil qui organiserait une rave party secrete en Amazonie.

Syncopate – Why (Underground)
Ça c’est une petite perle tout droit sorti de la compilation House Of Rivieria que Nick V a sorti sur son label Mona Musique qui célèbre la scène House Italienne oubliée des années 1991/1993. C’est la fête, uniquement en vinyle.

Morwell – Eyes mon Me
Un track et un artiste que j’ai découvert récemment et qui apparement à produit les debuts de Kode9. Je n’en sais pas plus bien que j’ai essayé de trouver quelques infos quand j’ai découvert ce morceau qui m’a sauté au visage, j’ai tout de suite adoré les mélanges de Jungle et Uk Bass. Y a presque un côté Ghetto House qui s’immisce à travers la voix.

Free – Lock Eyes
Ça vient de sortir sur International Black, le sous label de Bradley Zero Rhythm Section. Tout l’Ep est mortel, mais je dois reconnaitre que lorsque j’ai entendu ce track qui mélange la house, l’Acid, la Jungle, et la Bass, j’ai arrêté tout ce que je faisais pour monter le son à fond et froncer les sourcils tellement la dimension spatiale du morceau est incroyable. Comme l’a très bien dit Bradley c’est “heads down, arms up” Peckham Strong !

Amrint Keen – Doozy Of A Day
Parce qu’il faut bien un peu de soleil et de respiration dans tout ca, un alias de Lake People sorti sur Uncanny Valley.

Asquish – Kunstcamp Acid
Un vrai track de raver qui commence a 126bpm puis part en 150bpm. Je l’ai joué à Londres à Corsica Studios, les gens sont devenus fous. Chez les anglais, on appelle ça « a Bad Tune »

Armando – Robotics
Chicago. Un bon 130 BPM de 1993 du producteur Armando, pionnier de l’Acid House, pour faire chauffer les articulations.

Photo : Manuel Obadia-Wills

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Black and White Memory captured by @across_mysight of La Machine Du Moulin Rouge 2 weeks ago 🖤

Une publication partagée par RONI (@acid_roni) le

Tweet us at @rinsefrance