Rinse France

La Playlist de Elise

La Playlist “Origami in Space” d’Elise

“J’aime beaucoup faire des origamis et les regarder tourner sur mes disques. Comme pour les morceaux, leurs formes et leurs couleurs représentent quelque chose de particulier pour moi, j’ai donc fait une playlist dans ce sens.”

Avant de s’installer à Berlin, puis Paris, Elise était connue sur la scène underground de Shanghai entre autre en tant que tiers des Acid Pony Club. De la UK Techno à la Jungle, elle couvre un large spectre musical et se fait reconnaitre à l’international ce qui lui vaut d’être invité au Kaiku à Helsinki ou encore au Dimensions Festival. Résidente sur Rinse France, elle a sorti son premier EP remixé par Forest Drive West, “Leaves From Yoyogi” sur Man Band, le label de Toma Kami. 

On aura le plaisir de l’écouter à La Machine du Moulin Rouge le 27 septembre pour la nouvelle édition de “Rinse France présente…” aux cotés de Ron Morelli, Hodge et beaucoup d’autres…

BFC – Sleep [ART]
Classique track d’ambiante de Carl Craig qui peut correspondre à différents animaux en origami du moment qu’il ferme les yeux et a une couleur pale et reposante comme le bleu pastel.

Ligovskoï – Labiate (Abdulla Rashim Remix) [Dement3d]
Là on est dans un origami qui protège ou rassure comme le penguin couleur foncée, avec ce remix si doux et délicat d’Abdulla Rashim. J’adore l’originale aussi, moins origami dans les sons et textures mais toute aussi incroyable.

Aleksi Perala – UK74R1514020 [DUB]
Alors ici on est en plein dans l’origami, un de mes morceaux préféré que je n’avais pas écouté depuis longtemps car j’en ai beaucoup abusé quand je l’ai découvert mais bref, un master en origami cet Aleksi Perälä, et une de ses plus belles perles à mes yeux.

WINO-D – Untitled B1 [Wah Wah Wino]
Ce morceaux sort d’un disque que j’adore. C’est un ami qui avait acheté la dernière copie sous mes yeux à Paris et ça m’était resté dans un coin de la tete jusqu’à ce que par chance, je le retrouve à Londres grace à la couleur si vilaine de son macaron.
Je crois que j’aime toutes les tracks, bien tripantes, bien origami(es), je conseille vraiment d’en écouter plus, la A2 en particulier.

FFT – Ohld [Super Hexagone]
Encore un disque que j’aime beaucoup et que j’avais diggé en debut d’année mais ce morceau je l’ai redécouvert cet été.
Origami melo-romantique à souhait, on est sur un “abandon child” en période d’accalmie, un “renard des neiges” par exemple.

Planetary Assault Systems – Railer (Further Exploration) [Ostgut Ton]
J’ai eu du mal à me décider dans toutes les pépites origami(es) de PAS mais filament j’ai opté pour celle la.

LFO – Moistly [Warp]
LFO pour moi c’est l’adolescence, pour le coup on est à fond dans la fragilité et la naiveté d’un origami.

Forest Drive West – Phosphenes [Midgar]
Ah la délicatesse de FDW… Toujours dans la finesse et la précision, origami master ou reference point, comme un oiseau gardien : origami corbeau par exemple (pas dans le sens, juste dans sa forme) ou meme la classique grue.

Patrice Scott – Tones & Things [Sistrum]
Patrice Scott, encore un tonton imaginaire, un autre morceau à l’image du monde qui se trame dans ma tete.

Ploy – =O [Timedance]
Alors j’ai mis beaucoup de temps à boucler cette playlist car il y a trop de morceaux qui pourrait s’y ajouter, puis je suis retombée sur cette perle de Ploy qui, à chaque fois que je la joue m’arrête dans tout ce que je pouvais entreprendre. Parfaite pour conclure ce petit voyage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

That time of the year 🌸 @a.i_dani @cemfdagdelen

Une publication partagée par elise (@el___se) le

Tweet us at @rinsefrance